À la Poursuite de la ‘Vie Parfaite’

Cher Rinpoché,

Merci beaucoup pour votre compassion et votre compréhension. Je ne peux pas exprimer combien cela vaut de prendre refuge avec vous. J’embarque sur ce voyage spirituel avec joie et sans la moindre petite inquiétude. Avec votre gentille guidance, je sais que si je persévère et que je pratique avec la bonne motivation, dévotion et une foi absolue, je serai un jour éveillé. À travers n’importe quelles épreuves et tribulations, puissé-je toujours être conscient que je prend cet chemin pour bénéficier tous les êtres sensibles.

Alors que j’étais assis à vous écouter enseigner durant la Cérémonie de Refuge du 23 avril, j’étais remplie d’une multitude d’émotions. Ce que vous avez dit ce soir-là (et à ce propos, à chaque fois que je lis vos livres ou que je regarde un de vos enseignements en-ligne sur YouTube), vous faites raisonner mon cœur. J’ai trouvé une petite joie dans la poursuite de la vie « parfaite »! Merci pour vos conseils du cœur. Ma première pratique est de lâcher prise de tous les regrets, le malheur et le vide de ma vie. Puissé-je lâcher prise de toute mon « avarice » et apprendre à être généreuse de cœur et de compassion.

J’ai appris tellement de vous, et je continue à trouver des réponses aux questions et une nouvelle surface d’aperçus à chaque fois que je vais en-ligne pour lire votre blog ou que je visite votre site-web et écoute vos enseignements sur YouTube. Pendant que rien en peux comparer le fait d’être présent à vos enseignements oraux du Dharma, c’est toujours merveilleux que la guidance spirituelle venant de vous soit à un clique de souris. Sachant que je vous ai rencontré, je ne ressentirai plus jamais la distance même si je vis à des milliers de kilomètres (et un couple d’océan) de vous!

Merci, Rinpoché, pour vos merveilleux cadeaux. La statue de Lama Tsongkhapa se trouve maintenant magnifiquement assis sur mon autel, je porte le pendentif tout le temps et le magnifique mala est utilisé pour mes sadhana quotidiens. Vous m’avez donné tant d’inspiration.

Avec amour et de mes mains jointes,
Yee Ling
c-à-d cette dame qui vint des E.U. Pour prendre refuge