Vivre Pour le Dharma

Living for the Dharma

Janet Douvette écrit pour plaider son engagement au végétarisme, se demandant comment les gens peuvent prendre part à tant de souffrance en mangeant de la viande. Son engagement, dit-elle, continuera pour des éons sans fin.

Je vous écris pour vous faire savoir que je suis engagée à être une végétarienne. Je suis végétarienne depuis 1996 et je continuerai à le faire pour des éons sans fin.

Lorsqu’on me demande pourquoi, je réponds que je ne peux pas supporter qu’aucune créature souffre de la mort pour que je puisse vivre, puisque je peux vivre assez facilement sans viande.

Je dis aussi aux gens que tant de grain, de blé et de maïs vont aux vaches pour les nourrir afin de les engrosser pour l’abattoir, et que les gens deviennent affamés dans le monde.

Comment pourrais-je m’autoriser à prendre part à une telle souffrance?

Je suis gratifiante pour votre travail, Rinpoché.

D’ailleurs, les végétariens sont souvent contestés par les autres, entre autre les médecins et les nutritionnistes, c’est souvent dur de recevoir autant de jugements négatifs. Mais heureusement, j’utilise chacune de ces rencontres pour dire aux gens la raison pour laquelle je suis engagée.

Je vis pour le Dharma.

Bénédictions,
Janet Doucette