La Porte d’à Côté, En Haut Des Marches

Lee Ho

 

“« C‘est la porte d’à côté – monte les marches jusqu’au second étage et ça s’appelle Kechara Paradis » me dit-elle. Lorsque je suis entré et je fus surprise de voir un si beau magasin à cet endroit, remplie de magnifiques statues et d’objets pour les offrandes. Nous recherchions une statue de Kuan Yin parce qu’on nous avait conseillé qu’elle nous aiderai à trouver notre balance spirituelle dans la vie.

Nous ne pouvions pas en trouver une qui convienne, mais dès que je suis entré dans Kechara Paradis, j’ai vu une magnifique statue. Les gens de Kechara Paradis m’ont dit que j’étais chanceuse car un haut lama Tibétain et ses disciples d’Europe viendrai visiter Kechara Paradis ce jour là et devrai bénir la statue. Comme les choses se déroulèrent, dès que nous avions mis un pied dans Kechara Paradis ce jour là, la « coïncidence » cessa d’exister pour nous.

Notre histoire n’est pas spectaculaire et nous ne sommes pas ds gens très spectaculaires non plus. Comme la plupart des gens, nous avions passé la plupart de notre vie d’adultes à rechercher notre petite niche dans la société ou le cocon protecteur, où l’on pouvait se blottir, élever nos enfants et vivre notre vie avant que la mort ne nous sépare.

Les choses n’avaient pas été faciles et prévues pour nous depuis ces dernières années, et par une amie qui était une expert Feng Shui – la « fille d’à côté » qui nous avait donné la direction ce jour là – nous sommes arrivé à Kechara Paradis et avons ramené la statue bénie de Kuan Yin à la maison. Depuis ce jour, je suis retourné régulièrement au magasin pour acheter de l’encens et des bougies, et je trouvais les gens là bas très gentils. J’ai ensuite commencé à participer aux pujas (prières) conduites par un Rinpoché vivant alors à Singapour, qui semblait différent dans son approche. Son nom était Tsem Rinpoché.

Ayant grandit avec la manière traditionnelle Chinoise de pratiquer le Bouddhisme, je connaissais vaguement quelques unes des pratiques. Un départ précipité, jeune et rebelle de la maison familiale et le combat pour ma survie subséquent contribuèrent à un déclin de mon intérêt. Cependant, en grandissant, mon intérêt pour la spiritualité se raviva de nouveau et augmenta avec les années.

Tsem Rinpoché était différent, non pas la sorte de moine vieux jeu à laquelle j’étais habituée dans mes expériences précédentes du Bouddhisme – lui et son approche du Bouddhisme m’ont vraiment excité. Ce lama était jeune, ouvert et franc, vibrant et charismatique. J’aimais la façon dont il enseignait et pour moi ça avait du sens.

J’ai continué de participer aux pujas et aux discours du Dharma autant que je pouvais afin d’en comprendre plus sur le Bouddhisme. J’ai même persuadé mon mari de venir avec moi et il est aussi devenu intéressé dans la manière avec laquelle Rinpoché expliquait l’essence du Bouddhisme. Il commencerai bientôt à participer aux pujas lui aussi.

Les pujas avec Rinpoché ont le même effet sur notre état mental que celui de l’état physique après avoir été à la gym pour une heure : ça semble fatiguant lorsque vous le faites, mais vous vous sentez bien et frais après que vous ayez fini. Le plus vous le faites, le mieux et le plus facile ça devient. Mon mari et moi-même avons aussi joint Tsem Rinpoché lors de pèlerinages à Bodhgaya et au Népal qui furent des expériences d’une vie où nous avons eu la chance d’en apprendre beaucoup sur le Bouddhisme et le Dharma. Nous nous considérons privilégiés et très fortunés que Tsem Rinpoché fasse parti de notre vie.

L’histoire ne s’arrête pas là. Ce fut considéré comme une sorte de miracle médical lorsque la nouvelle arriva de ma grossesse il y a deux ans ; à partir de ce moment, tout alla bien et notre fille, Tara Jade, est à présent une petite fille magnifique, saine et forte. Choisir son nom a été facile : Tara Jade d’après la déité Tara Verte. Le support de Tsem Rinpoché pendant ces moments difficiles fut incroyable.

L’habilité de Tsem Rinpoché à motiver et à rendre ses élèves habiles est sans limite. Il nous offre la guidance spirituelle et la motivation de suivre nos propres chemins personnels vers l’éveil. Il nous a montré la compassion et à ouvert la porte pour nous afin que nous puissions à présent aller marcher dehors et profiter de notre toute nouvelle liberté spirituelle. Nous savons que nous ne sommes qu’au début d’un voyage magnifique, mais nous allons nous efforcer de continuer notre pratique pour les Trois Joyaux.

Tsem Rinpoché nous a montré comment inspirer et apporter du bénéfice aux autres de la même manière, et nous savons à présent que nous n’avons pas à aller bien loin : pour nous c’est juste la porte d’à côté et en haut des marches.