Simple Foi

La dépression et la peur ont durement frappés Steven Lee lorsqu’il à découvert qu’il avait le cancer, comme ça le ferai pour n’importe qui. Cela frappa Angel, notre sœur du Dharma de la Maison Kechara et la sœur de Steven, encore plus durement.

De fréquentes disputes entre Angel et Steven les avaient séparés depuis les dernières années, et lorsqu’elle entendit la nouvelle comme quoi il avait eu un accident sérieux parce qu’il avait perdu tout contrôle de ses réflexes et de sa vue, tout s’est soudainement retourné.

Ce fut un retour à la base pour Angel – se racheter pour Steven et l’aider à guérir, physiquement et intérieurement. Alors que les docteurs et la radiothérapie se battaient pour arranger les choses, Angel travaillait pour ramener le calme dans les esprits de Steven et de sa famille. Cela partait de deux choses : une foi profonde pour son Lama, S.E. Tsem Rinpoché, et sa « prescription » pour Steven – un recours à Setrap et la récitation des mantras de Setrap.

Diagnostiquer la maladie

Après avoir fait des examens, les docteurs suspectaient quelque chose d’anormal avec le cerveau de Steven. Ils ont bientôt découvert une grosse tumeur, un tiers de la taille de son cerveau. Lorsque ce n’était pas diagnostiqué comme virus, Steven dû subir une biopsie, qui fut finalement confirmé comme tumeur. Les docteurs lui donnaient seulement deux semaines à trois mois à vivre ; son seul conseil sombre pour Angel était de « croise les doigts ! »

Angel changea sa concentration pour la placer sur le plus de Dharma qu’elle pouvait avec Steven, afin de le préparer finalement au pire. À ce moment, le dernier espoir d’Angel était que s’il ne survivait pas, il serait au moins préparé pour la prochaine vie.

Quand Angel alla chercher les conseils de Rinpoché, Rinpoché lui assura que tout irai bien. Il recommanda aussi la prière de Setrap à Steven et lui demanda de faire des offrandes de thé noir et de réciter un million de mantras de Setrap. Cela, et la grand foi placée en Rinpoché, furent les premiers pas pour restaurer une partie de l’espoir et de la confiance de Steven. Angel lâchât prise à certains soucis, et avait confiance dans ce que, si Rinpoché disait que les choses iraient bien, cela irai bien.

Alors que Steven n’avait jamais été incliné vers la pratique spirituelle, il avoua qu’il avait toujours cru fortement à tout ce qui se relatait au Bouddhisme. Il avait aussi beaucoup entendu parlé de Rinpoché et comment il avait aidé la famille d’Angel au fil des années. Lorsque les choses prirent forme avec la nouvelle de son cancer, Steven se rattacha fortement à sa foi en Rinpoché et ses prières au Bouddha. Il avait même gardé une photo de Rinpoché près de lui, en l’attachant sur une ficelle autour de son cou.

À présent, lorsqu’il repense aux quelques derniers mois, l’ancien Ah Long et auto-professé mauvais garçon, déclare d’un air vif et direct que, « Sans Rinpoché, je serais déjà partit. » Du peu qu’il dit durant l’interview, il répète inlassablement cette déclaration en particulier.

Au cours du traitement – qui constitue 27 sessions épuisantes de radiothérapie – Steven est resté sur les mantras. Bien qu’il en ai perdu le compte aujourd’hui, il continue à réciter dès qu’il le peut et le fera pour le reste de sa vie. Rinpoché lui a depuis recommande de commencer une retraite du Bouddha de la Médecine.

Steven partage que, pendant qu’il récitait les mantras, il pensait fortement à Rinpoché, priait pour la longue vie et la bonne santé de sa famille et pensait que les autres dans la même situation puisse aussi avoir la même opportunité de réciter ces mantras et de rencontrer quelqu’un comme Rinpoché.

Guérison

Moins de deux mois après que Steven ai commencé sa récitation, une IRM complet de son cerveau montra que sa tumeur avait totalement disparue. Même le cours du traitement de radiographie – qui donne généralement des vertiges, des fièvres et des vomissements sérieux – ne lui ont donné aucun second effet. La perte de mouvement de son bras et son incapacité de marcher ont maintenant totalement disparu, sans bien grand effort et, lorsque je l’ai vu pour l’interview, il avait l’air diminué mais robuste et bien portant.

Cependant ; à travers l’humble expérience de sa maladie et l’opportunité de faire des prières et de s’engager plus fortement dans la contemplation, Steven admet qu’il ressent beaucoup de regrets pour les choses qu’il a fait auparavant. Maintenant, il s’engage à ne pas faire de choses qui affectera les gens d’une manière négative et sa famille proche, comme Angel et Henry, ont noté un changement remarquable dans son attitude : il y a une plus grande ouverture en lui à présent, une appréciation plus forte pour les gens qui l’ont aidé et une compréhension de ce que la famille signifie vraiment.

Je lui demande comment il se sentirai s’il tombait malade à nouveau. Il me répond avec confiance qu’il serai toujours effrayé et qu’il aurai du mal à accepter que ça arrive encore, mais qu’au moins, qu’il y a maintenant bien plus de foi dans ses prières.

Steven est aujourd’hui capable d’accepter ce qui lui est arrivé avec plus de facilité, il est (et il à l’air) bien plus heureux et en paix, avec les choses autour de lui et avec lui-même.

Pendant l’interview, Angel plaisante avec lui et rigole si fort qu’elle est pliée en deux. Il y a un lien remarquablement fort entre eux, entretenu encore plus fortement durant cet épisode difficile. Angel est heureuse et soulagée, comme n’importe quelle sœur le serai, d’avoir son frère à nouveau sur pieds ; et Steven est heureux et soulagé de la plus grande paix et de l’ouverture qu’il a gagné.

Il professe que, « Les gens autour de moi peuvent voir comment j’étais avant et ce que je suis à présent – c’est grâce à Setrap et Rinpoché. » Lorsqu’il avance sur la route confiante de la guérison, il note qu’il aimerais dire au gens comment Setrap et Rinpoché l’ont aidé, et donc, partager indirectement sa pratique avec les autres.

Lorsque j’ai fini l’interview et que je me suis levée pour partir, il fait signe à Angel pour me traduire une dernière chose : que tout ce dont il à prié à Rinpoché et Setrap a été exaucé. Alors qu’il marche vers notre voiture et salue de la main, souriant un au revoir, vous savez que les prières ont apporté bien plus qu’une simple guérison physique.