Lignée Spirituelle

Propageant le Bouddhisme à travers de nombreuses vies…

Propageant le Bouddhisme à travers de nombreuses vies...

Cette thangka fut inspirée par la thangka du Panchen Lama

S.E. Tsem Rinpoché a été formellement reconnu par S.S. Kyabje Zong Rinpoché, S.E. Kensur Jampa Yeshe Rinpoché et de nombreux autres maîtres estimés comme étant l’incarnation principale de Gendun Nyedrak, le 72ème Abbé du Monastère de Gaden Shartse et de Kentrul Thubten Lamsang, un grand érudit et un grand enseignant Bouddhiste.

De telles réincarnations sont appelés des tulkus, ce qui signifie que la renaissance d’une personne est motivée par la compassion. Ces tulkus continuent généralement les responsabilités de leur ancienne vie, et travaillent pour détenir l’héritage du Bouddha théorique et résultant de l’expérience.

La lignée spirituelle de Tsem Rinpoché vient de nombreuses incarnations, commençant avec l’un des disciples de Manjunatha Je Tsongkhapa, le saint fondateur de l’école Géloupa du Bouddhisme Tibétain, qui initia un regain complet du Dharma au Tibet et il est appelé « le second Bouddha » par les Tibétains. Plus récemment, les deux incarnations précédente de Tsem Rinpoché furent de grands érudits Bouddhistes qui ont atteint les plus haut diplômes monastique de Geshe Lharampa.

Gedun Nyedrak

Gedun Nyedrak

Le premier, Gendun Nyedrak, était né dans le nord du Kham dans le ménage de Selsha du Monastère Tsem. « Tsem » est le nom honorifique pour « dent », puisque le monastère est le gardien de la relique dentaire de Lama Je Tsongkhapa. Après avoir atteint son Diplôme de Geshe Lharampa, il entra au Collège Tantrique Gyuto et il lui fut attribué la position prestigieuse de Umze, ou Chanteur de Tête.

Gendun Nyedrak fut désigné plus tard comme le 72ème Abbé du Monastère Gaden Shartse. Il commença alors un programme de restauration systématique de son monastère, qui avait été endommagé à cause de troubles civils. Lorsqu’il se retira de son poste d’abbé, il alla vivre dans une grotte où il passa le reste de sa vie dans une retraite de Tara Blanche, qu’il dédicaça à la longue vie du 13ème Dalaï-lama. C’est à cet endroit que Gendun Nyedrak quitta son corps et entra dans la claire lumière.

L’incarnation suivante de Gendun Nyedrak commença dans la région de Driking du Tibet, parmi les augures auspicieuses d’une grand Lama incarné. Connu sous le nom de Kentrul Thubten Lamsang, son développement éducationnel était remarquablement similaire à celui de sa vie précédente, où il atteignit aussi le Diplôme de Geshe Lharampa, en présence de S.S. Le grand 13ème Dalaï-lama et de ses maîtres éminents.

Kentrul Thubten Lamsang

Kentrul Thubten Lamsang

Comme auparavant, il entra au Collège Tantrique Gyuto et étudia les pratiques les plus profondes des plus hauts Tantras. En réponses aux demandes, il enseigna inlassablement dans une région éloignée du Tibet appelée Phari, où il fit fleurir le Bouddhisme, à lui seul, dans l’esprit des gens de la région. Après que la Révolution Culturelle du Tibet ai prit place, Kentrul Thubten Lamsang entra en méditation de la claire lumière et mourut. S.E. Tsem Rinpoché est reconnu officiellement comme l’incarnation de ce grand Maître.

Dans toutes ses incarnations précédentes, S.E. Tsem Rinpoché était fameux pour l’immensité et la profondeur de sa compréhension, autant que pour son adhérence stricte aux vœux et aux engagements Bouddhistes, qu’ils considère comme la fondation de toute haute réalisation. En tant qu’abbé de Gaden et d’autres monastères dans ses incarnations précédentes, il établit la discipline spirituelle qui ouvre l’esprit vers la libération, et qui met l’accent sur l’étude sérieuse comme étant la base d’une contemplation et une méditation réussies. Il était un érudit et un écrivain prolifique et bon nombre de ses écrits sont encore utilisés aujourd’hui.

Une telle combinaison de grande compassion, de sagesse et de moyens habiles, la marque de fabrique de tous ces grands enseignants spirituels, peut seulement venir par le résultat de nombreuses vies d’entrainement spirituel, basé sur l’aspiration altruiste d’aider tous les êtres vivants à atteindre le bonheur véritable et durable.