Voyage À Gaden

Retour à la maison spirituelle…

Tsem Rinpoché à Gaden

Tsem Rinpoché à Gaden

Pendant les quelques mois qui suivirent la mort de S.S. Zong Rinpoché, Rinpoché resta à L.A., travaillant pour rembourser ses dettes et économiser pour aller en Inde. Robert Stone, l’un des sponsors principal du centre, était tant impressionné par le dévouement de Rinpoché qu’il paya ses dettes de L.A. Pour que son ordination ne soit pas retardée plus longtemps. Avant de quitter les États-Unis, Rinpoché retourna chez lui au New Jersey pour la dernière fois pour dire au revoir à sa famille.

Lorsque Rinpoché arriva en Inde, il reçu ses vœux de moine par S.S. le Dalaï-Lama, et passa les neuf années suivantes à étudier et servir ses Maîtres S.E. Kensur Jampa Yeshe Rinpoché et S.E. Lati Rinpoché au Monastère Gaden Shartse.

“Après mon ordination, je me réjouis, je suis rentré à la maison et j’ai fait une puja. Je ne me réjouis pas à propos de ne pas avoir une famille et des amis pour venir me voir, c’était parce que je devenais moine et que j’allais faire ce que je devais faire.”

Rinpoché a enduré de nombreuses difficultés à Gaden, où il restais dans le Ladrang de Zong, dans une petite chambre avec un toit fuyant. Avec très peu ou pas de sponsor, Rinpoché souffrait de faim et de malnutrition, mangeant principalement de la tsampa (farine d’orge ou de maïs) et du thé. Bien qu’il demanda de l’aide à sa famille et ses amis de Los Angeles, aucune ne venait.

Retour à la maison spirituelle

“J’avais faim. Tout ce que je mangeais était de la tsampa (farine d’orge ou de maïs) mélangée à du thé. Je la roulais en petites boules et la mangeais avec du beurre. S’il il n’y avait pas de beurre, je la mangeais juste comme ça. J’ai écris à de nombreuses personnes pour leur demander de m’aider et de m’envoyer de l’argent s’ils le voulaient, mais ils ont tous refusé. Mes parents m’ont écrit et m’ont dit que j’avais fait mon propre choix et que je devais l’assumer, et que je ne devais plus les embarrasser de nouveau.”

Plus tard, Rinpoché commença a recevoir de petites sommes, lui permettant d’acheter de la meilleure nourriture et de réparer le toit qui fuyait.